Lundi, 23 octobre 2017
Contact |  Plan du site |  Recherche
Accueil » F.A.Q. » La réaction de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi (CDF)
P. Prospero Grech, Consulteur de la Congrégation écrit une lettre à Vassula
Collegio Sta Monica
Via Paolo VI, 25
00193 Rome
4 avril 2002

Chère Madame Rydén,

Le 6 juillet 2000, vous adressiez une lettre à Le 6 juillet 2000, vous adressiez une lettre à Son Eminence le Cardinal Ratzinger à propos de la "Notificazione" de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi concernant vos écrits. Son Eminence a pris note de votre lettre et, avec ses collaborateurs, a décidé de vous donner l’occasion de clarifier le sens de certaines assertions contenues dans vos publications. A cet effet, j’ai été délégué pour vous contacter personnellement tant en conversation que par écrit afin que la Congrégation puisse avoir une idée claire de l’interprétation exacte de ces assertions. Je voudrais qu’il soit clair dès le début que n’étant pas Catholique romaine, vous ne tombez pas sous la juridiction de la Congrégation, qui ne vous censure donc pas personnellement. Toutefois, du fait que de nombreux Catholiques suivent la Vraie Vie en Dieu, ils ont également le droit de savoir où ils se situent concernant les points de doctrine et de pratique abordés dans vos écrits. Nous sommes également conscients de vos oeuvres de charité, de vos efforts pour amener tous les Chrétiens vers l’unité, avec l’évêque de Rome, de votre grande dévotion à la Bienheureuse Vierge Marie, de votre présentation de Dieu comme le Dieu de l’amour, même aux non Chrétiens, et de votre antagonisme au rationalisme et à la corruption parmi les Chrétiens. Vos plus récents ouvrages également semblent avoir mis de côté certaines expressions ambiguës contenues dans vos premiers ouvrages. Nonobstant cela je vous serais reconnaissant si vous pouviez répondre aussi clairement que possible à quelques questions, pour aider la Congrégation à se faire une idée plus claire de ce que vous faites.

Question n° 1

1. Vous savez très bien que, tant pour les Catholiques que pour les Orthodoxes, il n’y a qu’une seule Révélation, celle de Dieu en Jésus-Christ, qui est contenue dans les Saintes Ecritures et dans la Tradition. Dans l’Eglise catholique, même les révélations "privées" comme à Lourdes et à Fatima, bien que considérées sérieusement, ne sont pas des matières de foi. Aussi, dans ce sens, considérez-vous vos écrits comme des révélations, et comment doivent-ils être acceptés par vos auditeurs et vos lecteurs ? (Lire la réponse)

Question n° 2

2. Vous appartenez à l’Eglise orthodoxe et vous exhortez souvent les prêtres et évêques de cette foi à reconnaître le Pape et de faire la paix avec l’Eglise romaine. Pour cela, malheureusement, vous n’êtes pas accueillie dans certains pays de votre propre confession. Pourquoi entreprenez-vous cette mission ? Quelle est votre idée de l’évêque de Rome et comment prévoyez-vous l’avenir de l’unité chrétienne ? En lisant vos oeuvres, cependant, on a parfois l’impression que vous vous placez au dessus des deux Eglises sans être engagée dans l’une d’elles. Par exemple, il semble que vous recevez la Communion dans les deux Eglises, catholique et orthodoxe mais, dans votre statut matrimonial, vous suivez la coutume de l’oikonomea. Comme je l’ai déjà dit, ces observations ne s’entendent pas comme une censure personnelle et nous n’avons absolument pas le droit de juger votre conscience mais vous comprendrez notre souci concernant les Catholiques qui vous suivent et pourraient interpréter ces attitudes d’une manière relativiste et être tentés de négliger la discipline de leur propre Eglise. (Lire la réponse)

Question n° 3

3. Dans vos premiers écrits, comme observé dans la "Notificazione", il y a une certaine confusion de terminologie concernant les Personnes de la Sainte Trinité. Nous sommes sûrs que vous souscrivez aux enseignements de votre Eglise. Pensez-vous que vous pourriez nous aider à clarifier ces expressions ? Lorsque l’on traite des matières de la foi, ne serait-il pas utile de suivre la terminologie officielle des catéchismes courants pour éviter la confusion dans les esprits des lecteurs de la Vraie Vie en Dieu ? (Lire la réponse)

Question n° 4

4. Il y a également certaines difficultés concernant la protologie et l’eschatologie. En quel sens l’âme a-t-elle une "vision de Dieu" avant d’être infusée dans le corps ? Et comment voyez-vous la place de la Nouvelle Pentecôte dans l’histoire du salut en relation à la parousie et à la résurrection des morts ? (Lire la réponse)

Question n° 5

5. Quelle est l’identité réelle du mouvement de la Vraie Vie en Dieu et qu’exige-t-il de ses partisans ? Comment est-il structuré ? (Lire la réponse)

Chère Madame Rydén, nous sommes désolés de vous déranger avec ces questions et vous pouvez être assurée que nous apprécions vos bonnes oeuvres et bonnes intentions. Toutefois, en réponse à votre lettre au Cardinal Ratzinger, nous avons senti qu’il était de notre rôle de clarifier certaines ambiguïtés dans vos écrits qui pourraient vous avoir échappé. Nous devons ceci à vos lecteurs catholiques qui pourraient connaître un conflit de conscience en suivant vos écrits. S’il vous plaît, prenez votre temps pour répondre. Il serait préférable si vous et moi pouvions nous rencontrer pour avoir quelques causeries informelles avant que vous mettiez quoi que ce soit par écrit. Priez pour que le Saint Esprit vous illumine et consultez tous directeurs spirituels ou théologiens sur lesquels vous pouvez compter. Nous sommes certains que nos questions vous aideront également à comprendre les profondes implications de vos écrits pour les rendre plus acceptables tant aux Catholiques qu’aux Orthodoxes. Je serai personnellement à votre disposition pour clarifier leur signification.

Son Eminence vous adresse ses compliments et est confiant que vous apporterez une réponse satisfaisante pour faciliter sa tâche de se conformer à la requête de votre lettre.

Sincèrement vôtre,

En Christ,

Fr Prospero Grech, OSA

Autres articles de la même Rubrique :
6. Commentaires sur la Notification
7. CDF : contenu du dialogue avec Vassula