Mercredi, 16 janvier 2019
Contact |  Plan du site |  Recherche
Accueil » Théologie » Union spirituelle
Union spirituelle (p. Umaña Montoya) : La Clef Nuptiale : Purification
 


Suivons La Vraie Vie en Dieu afin d’y découvrir les étapes par lesquelles Dieu fait passer l’âme, la personne, dans son chemin vers la participation à la Vie Trinitaire : depuis le début de la révélation, Dieu lui dit qu’Il veut qu’elle parvienne à être son "épouse" :
" une épouse qui a besoin d’être formée"( Message de La Vraie en Dieu du 23 janvier 1987) bien qu’elle s’en sente indigne et incapable.
"Mon enseignement doit te faire progresser et purifier ton âme" (Message de La Vraie en Dieu du 23 janvier 1987).

Pour y parvenir il sera donc nécessaire, avant tout, de réaliser une immense purification dans l’âme : Dieu lui montre son péché ; elle le voit non plus avec son regard humain mais tel que Dieu le voit, dans toute sa méchanceté, dans toute sa cruelle réalité ; ceci durant plusieurs jours, pendant lesquels elle souhaitait être mise en morceaux et « jetée en pâture aux hyènes » ; et la honte du péché voulait l’exclure de tout rapport avec les gens, elle se sentait emportée vers un désert et dans une solitude infiniment douloureuse, où les fauves du désert la laissèrent blessée et affligée. Ceci dura plusieurs semaines.

Mais, afin qu’elle ne se désespère pas en voyant l’immensité de son malheur et de ses misères, Dieu abrégea les visions de ses péché, et l’en fit sortir, afin qu’elle ne contemple plus l’abîme des péchés, contemplation qui absorbe, et qu’elle puisse fixer son regard sur Dieu et sur sa Beauté, contemplation qui guérit les blessures et panse les plaies, car le désert et ses fauves l’avaient laissée mourante. Dieu alors soigne et guérit l’âme, et Il commence à la consoler et à la remplir de sa joie.
C’est l’expérience que La Vraie Vie en Dieu nous montre dans les premiers temps de cette Révélation, et qui se répète de diverses façons, en chaque âme, pas exactement de la même manière, mais faisant toujours passer la personne par une nécessaire et douloureuse purification, afin de la préparer l’âme aux épousailles mystiques :
"Mes anges t’élèveront de manière sublime sur un drap blanc éblouissant et, le tenant par ses quatre coins, s’élanceront vers le ciel en te portant dans les hauteurs pour soigner tes plaies avec un baume céleste, de l’huile de myrrhe, des épices et des lotions. Cela sera fait pour te nettoyer et te purifier avant qu’ils te mènent à Moi.
Cette période de purification et de nettoyage est une préparation habituelle pour la future épouse. Chaque future épouse doit, durant un certain temps, être purifiée avant que Mes anges te délivrent dans la Chambre Nuptiale pour rencontrer ton Époux.

Mes Anges t’accompagneront jusqu’au Seuil et, tandis que tu te tiendras à l’extérieur de la Chambre Nuptiale, un léger souvenir du passé te reviendra : l’époque où tu étais auparavant souillée et dédaigneuse envers Moi ; l’époque où tu étais insensible à Mon Appel, et cependant enflammée par les passions de ce monde.
Mais maintenant, à ce moment, une nouvelle vie t’attend. Vêtue en toute splendeur, rayonnante dans ta beauté, purifiée et parfumée, tu es prête à pénétrer dans la Chambre Nuptiale et à rencontrer ton Roi. Délectée de joie et tremblante, languissante, tu fais ton approche vers le lit Nuptial ; ton regard tombe soudain sur Ma Divinité.

Voyant Ma Sainte Face, bien qu’encore voilée, ton âme devient lumière. "O Roi tout désirable, combien bénie je suis d’avoir été favorisée par Ta Majesté et être appelée à épouser la Souveraineté !", me chantera ta voix.
"Bénies vraiment sont celles que Tu appelles et qui T’épousent, trouvant le ciel dans Ton ardent embrassement. Bénies sont celles qui caressent Ta Sainte Face et se délectent près de Ton Coeur."
A ces mots, le Roi, Celui qui surpasse toutes les beautés angéliques, dans Son immortelle splendeur, Se voit soudain en toi, vision formidable.
Enflammé d’Amour Divin, Il rejoint Sa future épouse, l’invite dans Son embrassement et dit : "Je t’offre, Ma bien-aimée, en gage de notre union mystique, l’onction du Saint Esprit.
Se penchant alors vers toi, t’attirant près de Son Coeur, Il placera Ce Divin Diadème Royal sur ta tête, avec un ineffable baiser de Sa Bouche...

et Il m’enveloppa dans le rayonnement de l’immortalité...

"Maintenant, tu vas devenir une partie de Moi-Même et tu seras un avec Moi, ornant chacun de tes membres de Divinité et de Lumière, d’incorruption et de bénédiction, pour être convenable pour Moi, ton Dieu et Roi.
Soudain, le monde du passé semblera s’évanouir doucement de toi avec tout son contenu, pour toujours.
Et en un seul moment, l’impassibilité, la vertu angélique, fleurira dans ton coeur ; pareillement, une volupté spirituelle de ce à quoi ressemble d’être proche de la vision béatifique, se produira instantanément.
Les vertus angéliques en variété seront dès lors ta couronne, car elles sont ce que Je t’offrirai comme dons pour atteindre la perfection.
Le Dieu Absolu, alors, S’enlacera avec toi dans les parfums délicats de la Chambre Nuptiale et sera un avec toi, t’englobant entièrement dans Sa Lumière jusqu’à ce que toi-même tu deviennes lumière.

Enveloppés dans Mon Saint Esprit, ta bouche sera Ma Bouche, tes membres Mes Membres, tes yeux Mes Yeux, ta parole sera Ma Parole ; tes actes et tes pensées seront tout divins.
Dès lors, ton être et ton âme, tout entiers lustrés, seront animés par Moi. Ce sera le commencement de ta nouvelle vie en Moi... Je te posséderai et, à ton tour, tu Me posséderas. Le désir pour ton Époux ne sera jamais satisfait ; bien que tu seras rassasiée par Mon Amour Divin, cependant, ta soif continuera d’augmenter...

Je serai, Ma bien-aimée, ta Coupe mystique, ta divine Liturgie, ta flamme dans ton coeur, ta dot rayonnante, ton Soleil resplendissant, ta Sainte Communion, ta nourriture immortelle ; Je serai ton verset de ton Psaume, le rayon de soleil doré dans tes yeux, ton tangible vêtement de noces, ton délassement et ton repos. Je serai ton doux embrassement intime et la bouffée parfumée de ton âme.

Maintenant que Je t’ai près de Moi, tu peux retirer le voile de Ma Face pour contempler Ma Divinité. Plus tu verras de Moi, plus ton amour augmentera. Ton coeur, sur le point d’éclater, désirera M’aimer encore plus. Ton amour pour Moi deviendra passion, la passion que Je t’offrais dans tes jours scolastiques et de nos fiançailles.
Les vertus infusées par le Saint Esprit, conquérant ton coeur pour qu’il vive pour Moi seul, continueront à augmenter ton amour jusqu’à ce qu’il produise en toi une blessure incurable... symbolisme de notre parfait et indissoluble mariage spirituel, symbolisme de notre unicité, symbolisme de notre béatitude, symbolisme de notre parfaite union Divine, symbolisant que tu as goûté la Vie."
(Message de La Vraie en Dieu du 30 avril 2003, cahier 109)

Ce texte, comme tant d’autres, et spécialement ceux des Odes de la Sainte Trinité, nous souligne la purification de l’âme, purification nécessaire pour entrer dans la chambre nuptiale du Coeur du Christ, et les effets de ces noces que sont l’union et l’identification avec le Seigneur, jusqu’à disparaître en Lui, étant totalement transformés dans son Union parfaite, dans l’Unité.

Franchie l’étape de la purification, immensément douloureuse, mais abrégée par Sa miséricorde, Dieu, dans sa pédagogie, commence à nous former et nous éduquer, ne permettant à aucune chute de nous décourager :
" tu commences seulement à apprendre" dit-Il maintes fois à Vassula.(Message de La Vraie en Dieu du 20 novembre 1986)
Une des armes les plus terribles de l’ennemi est le découragement, l’abattement, le pessimisme, la tristesse qui amènent à la désespérance : à penser qu’il est "impossible" d’être fidèles à Dieu jusqu’à la fin.

Au contraire, Dieu nous encourage toujours, anime l’âme à se relever et poursuivre son élévation. Tomber en montant est moins dangereux que tomber en descendant ; en montant, nous nous relevons de notre chute ; mais en descendant, nous tombons jusqu’au fond !

Notre Seigneur avait préparé Vassula depuis son enfance aux noces spirituelles, spécialement au travers d’une vision dans laquelle elle s’était vue vêtue en fiancée et irrésistiblement attirée vers le Seigneur. Pendant des années, tout cela a mûri dans son subconscient sans qu’elle s’en rende compte.
Dieu accomplit tout en son temps, et ainsi elle fut préparée aux démarches spirituelles du futur. Toutes les âmes sont préparées d’une certaine façon par Dieu à ce qui doit arriver, sans que l’on s’en rende compte.

LA "CLEF NUPTIALE"

Quand nous lisons La Vraie Vie en Dieu, nous comprenons pourquoi le père Scheeben, au XIXe siècle, disait que pour comprendre la Bible et la Révélation, il faut la lire en "clef nuptiale", c’est à dire que pour saisir le fil conducteur de l’Ecriture qui unifie toute l’Histoire du Salut, il faut l’entendre en "clef nuptiale", d’Alliance d’Amour ; cela signifie que toute l’Histoire du Salut est une "idylle", une "romance", des fiançailles entre Dieu et son Peuple, entre Dieu et chaque âme, fiançailles qui culminent dans le "mariage spirituel" entre Yahvé et le Peuple élu, entre le Christ et l’Église, entre Dieu et notre âme.
Cette Alliance s’étale du Paradis terrestre jusqu’à la Nouvelle Alliance avec le Sang du Christ, et au "Mariage spirituel" vécu par les mystiques, et que nous retrouvons tout au long de La Vraie Vie en Dieu, que nous devons lire également en "clef nuptiale", comme un "Hymne d’Amour Nuptial" de Dieu à Son Église, Son épouse sans tâche ni ride mais sainte et immaculée.

Cette Alliance Nuptiale est une expérience Trinitaire ; nous le voyons dans La Vraie Vie en Dieu et dans des expériences telles que celle de Thérèse d’Avila, qui affirme que dans ce Mariage spirituel chacune des Personnes Divines se manifeste à l’âme de façon différente ;
nous retrouvons la même chose chez Dina Béranger, chez Isabelle de la Trinité, chez Saint Jean de la Croix qui nous décrit dans une de ses plus belles pages comment l’âme, dans le sein de la Trinité, participe dans l’ "Expiration" que le Père et le Fils font de l’Esprit Saint.
Nous y trouvons la manifestation du Père, qui depuis le début de la Révélation de La Vraie Vie en Dieu se manifeste à Vassula de façon immensément tendre, comme un Père que nous connaissions depuis toujours, dont nous reconnaissons la voix dès le premier instant, et qui nous porte sur son sein paternel.
C’est là que le Christ se manifeste comme l’Époux de l’âme, "dont le lit nuptial est la Croix", ses joyaux sont ses clous et ses plaies, sa couronne nuptiale est sa couronne d’épines...
Le " Cantique de l’Époux" nous montre les fiançailles de l’âme avec le Père, avec le Fils, et enfin avec l’Esprit Saint. La relation première de l’âme avec Dieu le Père, qui lui enseigne à vivre dans l’esprit Filial de confiance, d’abandon, de dépouillement, simplicité, marquera toute l’évolution de La Vraie Vie en Dieu.

L’Unité et la Trinité se manifestent dans cette expérience trinitaire, comme dans l’expérience de Thérèse d’Avila. C’est un mariage avec Dieu Trine, avec la Trinité complète.
Les Odes de la Sainte Trinité, une des plus récentes révélations du Seigneur à Vassula (Message de La Vraie en Dieu du 30 avril 2003), sont le glorieux cantique des noces mystiques avec Dieu Trine. C’est le sommet de la Révélation de La Vraie Vie en Dieu, c’est la Cime de l’union et de l’unité avec Dieu.

La relation "nuptiale" de Dieu avec la créature est une action qui s’appelle "ad extra", c’est à dire qu’elle oeuvre "à l’extérieur" de Dieu-même et, par conséquent, la théologie dit que c’est une action "commune" des trois Divines Personnes, et que si l’action s’attribue à l’une ou l’autre Personne, c’est par appropriation seulement car il s’agit d’une action commune aux Trois.
Ainsi donc, nous rencontrons des textes qui parlent de l’ "Époux" se référant à Dieu Trine, et de l’ "épouse" se référant à la personne humaine ; d’autres fois, les textes font spécifiquement référence à Dieu le Père, d’autres au Christ, ou à la personne du Saint Esprit.

Il ne s’agit donc pas d’une action privative d’une seule des Trois Personnes Divines, mais d’une relation de l’âme avec Dieu Trine comme tel. C’est pourquoi dans l’Ancien Testament, alors que le Mystère de la Sainte Trinité était inconnu, apparaît déjà le thème nuptial, sponsal de Dieu avec le Peuple d’Israël, de Dieu avec l’Ame, avec la personne humaine : "Yahvé, ton créateur, est l’Époux de toute la création" (Is 54,5).

QUELQUES EXTRAITS DE LA VRAIE VIE EN DIEU

Examinons quelques textes de La Vraie Vie en Dieu qui nous montrent la relation "nuptiale" avec la Trinité :
"C’est l’Esprit Saint qui parle …Je suis la révélation du Fils, et le Fils est la révélation et l’image du Père. Celui qui a la grâce de voir le Fils, voit le Père, et qui perçoit Ma Sainteté perçoit le Fils" ... "Viens ! Viens hériter Notre Splendeur. Nous te porterons comme l’époux passe le seuil en portant son épouse dans ses chambres nuptiales."

Message de La Vraie vie en Dieu du 25 octobre 1994


"Ton Créateur est ton Époux, Yahvé est son Nom"Message de La Vraie vie en Dieu du 02 octobre 1991, Is 54,5

"Qu’aujourd’hui chacun m’appelle Époux" ;"Je t’ai épousée et tu es devenue Mienne"

Message de La Vraie vie en Dieu du 16 juin 1992


"puis J’épouserai le pays tout entier... et, comme l’époux se réjouit de son épouse, ainsi, Je Me réjouirai en eux"

Message de La Vraie vie en Dieu du 30 mars 1995


"que ta joie consiste à être près de Nous qui t’avons épousée dans Notre Sainteté, pour Notre Gloire mais également pour ta sanctification." Message de La Vraie vie en Dieu du 04 avril 1997

Très fréquemment, le Seigneur fait référence à l’Esprit Saint comme à l’ "Époux" de l’âme, de l’humanité, etc :
"Aussi, venez voir les Noces du Saint Esprit qui épousera vos pays" Message de La Vraie vie en Dieu du 25 septembre 1990

"Je ne Me lasserai pas de vous appeler à M’épouser. […] comme un jeune homme épousant une vierge, Celui que vous avez blessé tout le temps, vous épousera. […] Génération, Je te ferai Mienne. Je te soulèverai et te porterai comme un jeune marié porte son épouse dans ses chambres, […]" Message de La Vraie vie en Dieu du 10 octobre 1990

"Mon Saint Esprit vient vous trouver et vous raviver tous." Message de La Vraie vie en Dieu du 6 mai 1991

"Je vous préparerai à épouser Mon Saint Esprit." Message de La Vraie vie en Dieu du 13 mai 1991

"Mon Saint Esprit vous épousera pour que vous deveniez Son épouse (Ap 21.2)[…] Vous qui êtes les prémices de Mon Amour, vous que Mon Saint Esprit a séduits par Mon Nouvel Hymne d’Amour, vous que J’ai épousés, [...]"

Message de La Vraie vie en Dieu du 02 juin 1991


"Mon Saint Esprit les soulèvera et les portera ; comme un époux franchit le seuil en portant son épouse, [...]. Et comme un Époux parant Son Épouse de joyaux, Lui aussi les ornera d’une connaissance impériale, [...]. Mon Saint Esprit est l’Époux de l’Épouse, de Celle qui a tenu l’Enfant Qui devait vous sauver et vous racheter, […] Il est l’Époux de Celle Qu’Il a trouvée comme un jardin enclos" Message de La Vraie vie en Dieu du 05 octobre 1992

" […], l’Époux sortira bientôt du ciel et sera avec vous. […]. Mon Saint Esprit, comme un Époux, apparaît en vos jours, pour vous courtiser, vous séduire et vous épouser." Message de La Vraie vie en Dieu du 23 décembre 1993

"Elle [la Sainte Vierge Marie, ndt]est l’Épouse de mon Saint Esprit" Message de La Vraie vie en Dieu du 25 mars 1996

Ces textes nous donnent un aperçu de la relation nuptiale avec le Saint Esprit.

 
Autres articles de la même Rubrique :
1. Union spirituelle (p. Umaña Montoya)